Ž Peuples oubliĂ©s » Blog Archive » Madagascar : l’Ă®le rouge et verte !

Madagascar : l’Ă®le rouge et verte !

Par pstuder, le 14 décembre 2008
Catégorie : Actu du site

Rouge pour sa terre et verte pour ce qui pousse de sa terre !

Madagascar est un subtil mélange d’Afrique et d’Asie.

dia 1

Peut être même plus Asie qu’Afrique tant par  sa cuisine que par ses villes animées où le pousse-pousse dans certaine est même devenu le premier moyen de locomotion. Même si selon une étude de l’agence Capsule : 71 % des malgaches se considèrent plutôt africain qu’asiatique.

dia 2

Madagascar : le continent du riz

La rizière est un lieu de vie : on y travaille (dur), on y mange et on s’y repose. Le grain de riz sacré représente à Madagascar 60 % de l’alimentation des malgaches. D’ailleurs, c’est un ancien roi de Madagascar qui avait déclaré : « la mer marquera la limite de nos rizières ».

dia 3

Le Zébu : un fidèle compagnon

Le Zébu à Madagascar c’est l’équivalent du chameau dans le désert. Il est le compagnon quotidien des malgaches pour : le travail dans les rizières, les transports, la nourriture et les sacrifices.

dia 4

Nos amis les lémuriens

Il existe à Madagascar une trentaine d’espèces de lémuriens. Ce sont des parents des singes. On peut les classifier grossièrement en deux grandes familles : diurne et nocturne.
Nous sommes allés à leur rencontre dans la forêt humide de Ramanofa qui recèle d’ailleurs une faune et une flore diversifiées. Voici les lémuriens mangeurs de bambous :

dia 6

Et voici d’autres espèces de lémuriens rencontrées dans une réserve.

dia 7

dia 8

Des peuples multiples

L’île est un kaléidoscope de 18 ethnies principales : Baras, Betsileos, Mérinas, Vezos… Chaque ethnie est différente mais se rejoigne sur un point : le fait de se sentir plus malgache qu’africain !

dia 9bis

Il existe quelques rivalités (de bonne guerre) entre les peuples des hauts plateaux et ceux de la côte. Le président actuel est issu de la tribu Mérina, des hauts-plateaux. En tous cas, ces ethnies se rejoignent toutes sur un point : le culte des ancêtres.
Il existe une 19ème « tribu» nommée les Vazahas au nombre de 30 000 environ. Terme utilisé pour désigner les étrangers blancs. Nous sommes des Vazahas non-résidents. Difficile de quitter l’habit de Vazaha qui vous colle à la peau…

dia 10

La vie des expatriés

L’expatrié, dans notre cas une famille française (la Famille Forrer d’Alsace) reste concentrée sur le travail. Mais cela n’empêche pas le week-end de faire de longues veillées et d’écouter avec beaucoup d’intérêt les aventures vécues depuis 20 années de vie à l’étranger.

dia 11

Le chef de famille entretien sa forme le dimanche en pédalant dur…

dia 12

Encore un GRAND merci pour votre accueil chaleureux et joyeux noël sous les tropiques !

Les « Hommes des bois »

La tribu Zafimaniry (« ceux qui désirent ») habite dans les profondeurs de la forêt des haut-plateaux. Les Zafimaniry sont un sous-groupe de l’ethnie des Betsileo (« ceux qui sont invincibles »). Les différents villages ne sont pas accessibles par la piste. Il faut donc entamer une longue marche pour aller à leur rencontre.

dia 13

Nos efforts sont récompensés car non seulement la marche est belle mais aussi la découverte de leur culture et de leur travail du bois sont très enrichissants.
En effet, la culture Zafimaniry est riche : culte des ancêtres, cérémonie de circoncision, retournement des morts (Famadihana)…

dia 14bis

De plus, les Zafimaniry ont sut conserver un savoir faire depuis de longues années : la sculpture sur bois. Les maisons en bois ne nécessitent aucun clou, elles sont construites uniquement sur le principe du tenon et mortaise. Les portes et fenêtres sont très ouvragées.
Deux symboles majeurs sont omniprésents. La toile d’araignée qui symbolise l’union et les alvéoles des abeilles qui représentent la douceur de vivre.

dia15

La forêt en péril

85 % de la forĂŞt primaire Ă  Madagascar a disparu.

Les causes sont multiples : coupe anarchique pour se chauffer et cuisiner, coupe anarchique pour bâtir des maisons et commerce du bois précieux (palissandre, bois de rose et ébène).
La culture sur brulis (Tavy) n’arrange pas les choses et alimente le cercle vicieux : augmentation de la population qui nécessite plus de terre agricole obtenue par brulis qui implique à long terme moins de terre cultivable et moins de pâturage.

dia 16

De plus, le Tavy est une vieille tradition bien ancrée et les besoins pour se nourrir et se chauffer restent pressants…

Rencontre Ă  Soatanana

Soatanana signifie beau village. On confirme « Beau village » non pas seulement par la beauté des lieux (village perdue en pleine brousse) mais aussi par l’atmosphère qui y règne.

dia 17

Nous sommes accueillis comme les apôtres : prière sur la place publique, lavage des pieds et invitation au repas à la grande table. Une trentaine d’yeux nous regardent manger en chantant.

La communauté au nombre de 4000 âmes sont tous vêtues de blanc pour ne pas introduire de différence. Ils représentent 40 % des villageois et vivent en autarcie au fin fond des hauts plateaux. Les ressources proviennent de l’agriculture et un peu de l’artisanat.

dia 18

Cette journée nous a fait du bien et nous repartons les batteries chargées à bloc…

dia 19

Au fil de l’eau…

C’est le début de la saison des pluies. C’est maintenant la pluie qui rythme la journée. Levée en général très tôt le matin (vers 6h) et vers 14h tous aux abris car c’est le déluge qui s’installe jusque tard dans la nuit. Les routes secondaires se transforment en bourbier et sans 4X4, zébu ou camion-bus, il est très difficile de circuler… Heureusement, les pluies se sont arrêtées au bout de la première semaine de notre séjour.

dia 20

Le canal de Pangalane

C’est un canal qui a une histoire humaine chargée car il a été creusé à bras d’hommes fin du 19ème siècle. Ce sont des ouvriers chinois qui vinrent prêter mains forte aux Betsimisaraka de la région de Tamatave. Il y eut beaucoup de mort car le paludisme et les crocodiles ne firent pas de cadeaux  aux ouvriers. Aujourd’hui, toute une vie s’organise autour du canal : pêche, vie de village et transports en tout genre… A l’époque, le canal était d’une longueur de 665 km mais se rétrécit à vue d’œil de part l’envahissement des jacinthes d’eau, fléau national…

dia 21

Madagascar : une carte postale !

Madagascar est un joyau de la nature : forêt primaire, geysers, plages à perte de vue…

dia 22

Mais n’oublions pas que Madagascar reste le parent pauvre par rapport à ses voisines (l’île Maurice, la Réunion…). Bien entendu, la situation est plus critique dans les grandes villes où la pauvreté est plus « dure » que dans les campagnes. Quelques chiffres qui restent alarmants : plus de 50 % des malgaches vivent en dessous du seuil de pauvreté, seul 6 % des ménages disposent de l’eau potable, le quart des enfants de moins de 15 ans travaillent dans des conditions inimaginables et Madagascar se situe 150ème /170 sur l’échelle mondiale du développement.

dia 23

Echanges avec les jeunes de l’école de Ampandrianomby

Moment important pour nous. C’est la première fois que nous relatons notre aventure. Le public est constitué des classes de CP, CE1, CE2, CM1 et CM2. Au total 3 sessions de 150 élèves. L’échange fut fructueux et les questions très pertinentes. Voici quelques questions en vrac : Monsieur, êtes-vous heureux pendant ce voyage ? Quel a été le moment le plus difficile ? Et comment faites-vous pour dormir ?

Le message (avoir des rêves, apprendre la tolérance, la différence…) est bien passé et à priori il semblait intéresser les enseignants puisque avant notre départ, nous avons été sollicité par d’autres écoles…

dia 24

Soyons indulgent !

Les malgaches sont friands de proverbes.

Petit proverbe malgache du jour : “on ne repousse pas du pied la pirogue qui vous a aidĂ© Ă  traverser la rivière.”

dia 25

Les enfants de Madagascar

Dès que vous arrivez dans un village, vous êtes accueilli par une nuée d’enfants qui vous crient « Vazahas, Vazahas…bonjour». Ils sont souriants et attachants. Voici pour finir quelques photos des enfants de Madagascar.3 mots pour résumer Madagascar : attachant – diversité et singularité.

A bientĂ´t

Yala en avant l’aventure

dia 26

dia 32

dia 34

dia 27

dia 29

dia 33

dia 31

dia 28

12 Commentaires à “Madagascar : l’Ă®le rouge et verte !”

  1. anneso a envoyé:

    coucou les studer
    on ne vous oublie pas!!! olive se perfectionne mĂŞme en cuisine pour une bonne bouffe Ă  votre retour (aujourd’hui: le lapin chasseur!)
    on pense Ă  vous et on vous souhaite de bonnes fĂŞtes!! profitez bien encore…
    (spécial bisou à noam de la part de léonard: il a adoré la photo du lémurien)
    les heck et le baleineau (moi)

  2. Hauser a envoyé:

    Joyeuses fĂŞtes et merci pour toutes ces bonnes nouvelles , ravis que vous soyez aussi enthousiastes

    bisous

    Liliane et Jean Pierre

  3. Caro a envoyé:

    Quelles belles photos, quelles merveilleuses rencontres… merci de continuer Ă  nous donner ces bouffĂ©es d’oxygène. On vous embrasse fort, Caro

  4. felomene a envoyé:

    apres ces photos et ce compte rendu , on se demandrait presque qu’elle est le sens de richesse. en tout cas j’en connais deux moi de riche: yanis et noam…,belle experience que papa et maman vous font vivre, merci qui??????lol!
    regardez, ecoutez, touchez, goutez et sentez….profitez……bisous et au 17.

  5. roland le Mustango a envoyé:

    Salama les amis,
    Superbe compte rendu, après avoir Ă©tĂ© dĂ©jĂ  deux fois dans cette Ă®le merveilleuse, j’ai revu grâce Ă  vous des petits coins de bonheur mais aussi de tristesse…
    Vous ne parlez pas du vin malgache et de ses cuves en plastique … je rigole j’emmenerai ce qu’il faut pour votre arrivĂ©e au NĂ©pal… et le Picon avec de l’Everest cela doit ĂŞtre super…
    Je suis un “salaud” de vous faire saliver mais nous on a froid et vous vous etes au soleil…
    Profitez en au maxi… sinon il faudra au moins 5 photos d’identitĂ© par personnes pour le NĂ©pal… si vous rencontrez un photomaton dans la jungle…
    Amitiés on pense à vous..; bonne continuation

    Misaotra
    SoĂ va dia
    Veloma
    Roland

  6. Monique et François HĂ©ry a envoyé:

    Bonjour à vous 4.La qualité et la profondeur des commentaires sur le pays,les gens, leur culture ne se démentent pas,bien au contraire.Notre intérêt et notre curiosité sont sollicités en permanence.Et que dire du choix des photos et de leur montage!
    Vous montrez bien que les rencontres,fortuites ou non (Ă©coles, familles dans des villages parfois très isolĂ©s)font la richesse d’un voyage et vont au delĂ  de l’exprimable;ainsi nous gardons de la grande Ă®le rouge le souvenir de ces enfants nous prenant spontanĂ©ment par la main, avec de bons sourires,comme le feraient nos propres petits enfants.
    Très joyeux NOEL et bonnes fĂŞtes de fin d’annĂ©e.Et bonne route pour la suite.
    Bisous des Bretons.

  7. Mamie et Papi a envoyé:

    Bonsoir la family,
    venons enfin de découvrir le reportage sur la merveilleuse ile de Madagascar.
    Très beau montage, très belles photos, sans oublier les enrichissants commentaires. Vous avez les pieds dans le sable chaud, et ceux de Mamie sur le radiateur. Aujourd’hui journĂ©e très froide et humide cause brouillard. Demain allons chez les Dugoudron.
    Nous vous souhaitons une bonne nuit et bon voyage pour le Quatar.
    Gros bisous, Mamie et Papi.

  8. family schlachter a envoyé:

    Hello les nomades,

    On aimerait vous avoir chez nous, au coin du feu, et vous entendre raconter votre pĂ©riple, lire la richesse dans les yeux des garçons, voyager avec vous… Ici, les fĂŞtes de NoĂ«l approchent Ă  grand pas et on prĂ©pare une veillĂ©e spĂ©ciale amis (ce week-end) pour fĂŞter le dĂ©part de Marc… le 5 janvier… eh oui ! le rĂŞve devient rĂ©alitĂ© !
    On vous embrasse très fort, et on vous souhaite pour 2009 de continuer à vivre intensément et de façon profondément humaine votre découverte des peuples du monde entier.
    PS : attention : l’adresse mail de Marc s’arrĂŞte le 31 dĂ©cembre… la seconde reste Ă  dĂ©finir… on se dĂ©brouillera pour vous recontacter.
    Yala hoplĂ  ! Marie-France Marc et les princesses (Sixtine est très avide des photos oĂą vous apparaissez aussi…)

  9. famille Fortin Tamatave a envoyé:

    tous nos meilleurs voeux pour cette nouvelle année à vous 4!
    Merci pour les commentaires sur Mada, d’avoir su apprĂ©cier notre belle ile rouge et verte.
    De belles photos, qui donnent vraiment envie de découvrir notre beau pays!
    Nous vous souhaitons bonne continuation.
    Damien, Didier et Françoise.

  10. famille caro a envoyé:

    Bonjour à tous les 4 et une bonne année !
    Vos voeux en video Ă©taient bien sympathiques , encourageants et pleins d’ espoir !
    Yanis et Noam ont bien changĂ© , ce sont de beaux enfants qui ont de la chance ! Quelles richesses ils auront accumulĂ©es cette annĂ©e ! Vous leur faites vivre quelque chose de rare , mais ça vous le savez bien je pense …
    Profitez bien de la 2è moitié de votre aventure et merci pour toutes les photos et les témoignages de vos escales .
    LĂ©a , RĂ©mi , Robin et leurs parents .

  11. aicha a envoyé:

    tres belles photos

  12. MARIE-CLAIRE SHOENDORFF a envoyé:

    quelles belles photos, j’ai encore plus envie d’y aller!! super et quelle sĂ©rĂ©nitĂ©!!