Ž Peuples oubliĂ©s » Blog Archive » Portrait d’un homme hors du commun

Portrait d’un homme hors du commun

Par pstuder, le samedi 25 juillet 2008
Catégorie : Portrait

SergioIl y a des rencontres dans une vie qui vous change votre vision du monde. Sergio en fait partie. Nous l’avons rencontré en 1999 et il nous a donné l’énergie pour créer Maya Solidarité association humanitaire qui finance des projets pour les communautés indiennes sur un plan éducatif, sanitaire et médical.
Son intuition est redoutable : il sait dédramatiser des situations difficiles et anticiper sur un détail qui peut devenir important dans son diagnostic. Avec un tel homme, on n’a pas envie de parler de problème, on ne parle que de solutions…

C’est un homme d’une extrême simplicité, très humble, pétillant d’intelligence doublé d’une grande sensibilité qui nous a ouvert son quotidien.

Une journée avec Sergio
Nous partons tôt le matin avec son fidèle chauffeur. Depuis peu Sergio se fait accompagner pour ses tournées, auparavant il partait à pied dans les montagnes pour venir en aide aux indiens. C’est pourquoi, les indiens l’on surnommé Yok’ Chi (pattes de cerf).

Les écoles de la communautés Cinco de Marzo

EcoleNous commençons par visiter la communauté Cinco de Marzo dans les faubourgs de San Cristobal nichée au pied des montagnes où Sergio avec le soutien de Maya Solidarité a redonné espoir à 800 familles.
Aujourd’hui 340 enfants sont scolarisés et suivent un enseignement bilingue. (espagnol/tsotsil).

José le miraculé

las-ollas_jose_3.jpgL’expérience allait s’avérer encore plus émouvante quand il nous emmena dans les montagnes à Las Ollas pour rencontrer José et sa famille. Effectivement, après une heure de piste, nous arrivons chez José brûlé grièvement à la jambe. Sergio a fait un miracle et a sauvé la jambe de José malgré 15 premiers jours sans soins adapté. Là où d’autres médecins auraient amputer la jambe de José ,Sergio a su la sauver.

JoseSergio nous dit que le plus important est que le malade se sente en confiance (c’est la moitié de la guérison) et n’ai pas à se poser des soucis d’ordre financier. De plus, à l’inverse des médecins mexicains, Sergio a la patience de suivre le malade durant des mois pour changer quotidiennement les bandages.
Il soigne à la fois par ses paroles réconfortantes et ses gestes sûrs et précis – c’est plus qu’un acte technique, il va au delà et rassure le malade. Dès son arrivée le patient et sa famille sont sereins ;  nous avons vu une dame amputée des 2 jambes le recevoir avec un grand sourire.

Sergio est devenu dans la région de San Cristobal l’expert dans le traitement des brûlures et il est reconnu par la profession puisqu’il intervient également en clinique. Nos visites s’enchaînent pour finir en fin d’après-midi à la maison de retraite de San Cristobal pour soulager quelques personnes âgées.
 
Le dispensaire-musée
Pour finir la journée, Sergio nous invite dans son musée qui abrite une collection impressionnante de  costumes traditionnels. Cette collection constituée au fil des années est unique car normalement, selon le rituel, l’ensemble des effets personnels de chaque indien est enterré en même temps que le corps. Cette collection dégage une charge émotionnelle forte car il s’agit pour l’essentiel de cadeaux, témoignage des indiens de leur reconnaissance mais aussi de leur confiance vis-à-vis de Sergio.
au museeEt là encore, surprise Sergio nous enchante en prenant le temps de nous raconter les différentes coutumes et histoires des communautés indiennes de la région. Bien entendu, ses narrations sont interrompues  tous les quart d’heures par l’arrivée de malades  qui viennent se faire soigner au sein du musée même.

reunionSergio nous consacre encore une bonne heure pour parler des projets en cours et des besoins urgents des communautés. Ainsi, s’organise d’une façon informelle une réunion de Maya Solidarité au sein du musée.
Que dire après cette leçon d’humanité ? … Rien, c’est tellement fort, tout simplement l’envie d’agir…

Partagez avec nous les motivations de notre périple lors de l’émission de radio : « les Aventuriers » sur Europe 1 le mardi 29 juillet de 14h à 16h.

Venez visiter le reportage du photographe Michel Dufour sur Sergio Castro : http://miguelito.smugmug.com/gallery/4015565_Tnu2r#249136493_pWA7i

4 Commentaires à “Portrait d’un homme hors du commun”

  1. BOUR Gabrielle a envoyé:

    Bonjour les aventuriers, je suis pleine d’admiration devant ce que vous faites, et je pense que c’est le plus beau cadeau que vous puissiez faire Ă  vos enfants. Ils reviendront tellement riches. Je les envie, j’aurais souhaitĂ© que mes parents fassent quelque chose comme ça avec mes frères et moi.
    Bonne continuation. Je suis impatiente de lire la suite…
    Amicalement,
    Gaby

  2. KUHN MONIQUE a envoyé:

    Surtout continuez Ă  nous donner des nouvelles de vos rencontres comme celle de Sergio : on a envie de le connaĂ®tre et on a l’impression de voyager aussi

    merci et bonne route encore

    bises Ă  tous

    monique et la famille

  3. Michel Gabriel Duffour a envoyé:

    Ă  tous le monde …

    heureux d’avoir de vous nouvelles en sachant que Patrick et Brigitte sont avec vous et qu’ils ont aussi le plaisir de dĂ©couvrir Sergio. envoie lui un grand ” Abrazo ” de Michel et Guadalupe …. c’est sympa de voir des photos presque en direct de lĂ -bas et de voir que Sergio va bien et continue son chemin … nous pensons beaucoup Ă  lui et nous espĂ©rons que nous pourrons contribuer par notre engagement Ă  lui apporter un soutien dans ses actions profitez bien du soleil mexicain de cette force de vie qui existe lĂ -bas …

    et on attends donc les dernières nouvelles des aventuriers du bout du monde qui sont actuellement au Mexique ….

    Ă  bientĂ´t

    michel

  4. PETIT a envoyé:

    Sergio est vraiment exceptionnel et son action mĂ©rite d’ĂŞtre soutenue, c’est auussi grace a toi Philippe et ta famille . Nous continuerons a ĂŞtre Ă  vos cotĂ©s et a en parler a nos amis pour qu’ils viennent grossir les rangs de Maya.(comme nous l’avons fait via Elisabeth)
    nous avons envie de faire une visite sur place et d’en profiter pour apporter un soutien sur place.

    bravo félicitations et bonne route

    Fabienne André erstein